Biographie

Alexanne Dunn est une artiste émergente située à Québec. Elle est présentement en première année à la maîtrise en arts visuels avec mémoire à l’Université Laval. Elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia, sa majeure étant en studio arts et sa mineur en psychologie. Présentement, sa pratique artistique se concentre sur les paysages industriels de sa ville natale, Thetford Mines. Par l’usage de la peinture, la sculpture et l'installation, elle explore son sentiment d’appartenance envers les sites miniers de Thetford, en plus d’explorer les cicatrices physiques, environnementales et psychologiques que l’industrie de l’amiante a engendrées sur le territoire et la population locale. 

Démarche artistique

 

Ma démarche est présentement dirigée vers les sites miniers de ma ville natale, Thetford Mines. La récente fermeture de l’industrie minière a exposé la population à des enjeux économiques, politiques, sociaux et environnementaux. L’amiante, reconnu principalement pour son incroyable résistance au feu, fut déclaré nocif pour l’être humain, provoquant ainsi le déclin de sa manufacture. Je porte un fort sentiment d’appartenance envers le paysage minier de Thetford Mines; ce décor que je considère tout aussi grandiose que familier est profondément ancré dans mes souvenirs d’enfance; un paysage que j’associe au jeu, à la famille, au confort et à la sécurité. Visuellement, le spectacle que présentent les sites miniers est riche et impressionnant: les bâtiments qui tombent désuétude nous dénotent la vulnérabilité humaine alors que se dévoile une végétation qui tranquillement reprend sa place sur le territoire façonné. 

 

Principalement par la peinture, la sculpture et l’installation, je m’approprie le paysage minier tel qu’il est présentement et m’amuse à créer de nouveaux espaces fantaisistes; une différente version teintée de naïveté du paysage industriel de Thetford. Bien que les paysages confectionnés soient issus du réel, ils naviguent tout de même entre la figuration et l’abstraction. Ils s’ouvrent sur un univers qui semble fictif où les couleurs pastel déguisent les gris de la mine. 

 

Je m’intéresse notamment à la façon dont l’homme a façonné et façonne encore le territoire: en peinture, la matière est accumulée, grattée, et sculptée au pinceau et à la spatule; en sculpture, je tente de mémoriser les marques laissées sur le territoire par le moulage in situ de roches et d’autres objets retrouvés sur les sites miniers. À l’ère de l’Anthropocène — l’état géologique actuel où l’activité humaine a laissé un effet permanent et irréversible sur l’environnement — notre perception du paysage est irrévocablement modifiée. Ma démarche ne se veut toutefois pas revendicatrice ni critique, elle cherche plutôt à dévoiler la complexité paradoxale des relations affectives et sensibles que l’homme entretient avec cette nature surexploitée.

 © 2019 by Alexanne Dunn

  • Grey Instagram Icon
Alexanne
Dunn
Artiste en arts visuels